• FacebookPreview

>

Théâtre Saint-Michel

Bruxelles


Réserver


Partager

Conte de fées

Thierry Lambert


 

Le problème avec les contes de fées, c'est que, même si ça commence mal, on sait qu'il n'arrivera jamais rien de réellement grave. Tout fini toujours par s'arranger : le petit Poucet retrouve son chemin, un baiser du prince charmant réveille la Belle au bois dormant, Mère-grand et Chaperon rouge sortent vivantes du ventre du loup,...
Ce qui serait bien pour une fois, c'est que cela commence mal et que cela finisse mal aussi. Voilà qui nous changerait.

Ce serait un conte de fées d'un genre nouveau. Un qui ne se passe pas bien.

Par exemple, pour commencer, ce qui serait intéressant en guise de lever de rideau, c'est un gros malheur. La mort du petit héros par exemple, d'entrée de jeu, ça c'est un début.

Et interdit de le ressusciter !

Mort c'est mort.