• FacebookPreview

>

Théâtre de Poche

Bruxelles


Réserver


Partager

Délestage

David-Minor llunga

« Oui, m'dame, à Kinshasa, la mort est un état civil qui nous colle à la peau et on s'en moque. Comme ces gamins qui jouent au football avec elle dans le quartier, pieds nus, en chevauchant des câbles électriques dénudés et béants au sol et on s'en moque ».

 

Un congolais est arrêté en situation irrégulière à Bruxelles lors d’un contrôle policier. Suspecté d’être un terroriste potentiel - on est au lendemain des attentats en Europe - il est interrogé par des policiers avec lesquels il partage une même passion pour l’Euro de foot et l’équipe nationale Belge. Entre supporters il se croit naïvement tiré d’affaire, mais ce soir-là les Diables Rouges perdent le match contre le Pays de Galles et il est transféré en centre fermé…

Là, face à une avocate commise d’office et peu motivée, il parle de son pays… Avec en vrac : Papa Wemba, la Cour pénale de La Haye, les migrants, les chiottes collectives, les délestages en tous genres, le terrorisme, les casques bleus, le Dieu Coltan, la rumba des kalachs, le ndombolo-couper-décaler des élections libres et, bien sûr, l’article 15 de la constitution populaire : « débrouillez-vous »…

La création de Délestage s’inscrit bien dans le développement d’une coopération artistique entre des acteurs majeurs de Belgique et du Congo, dont le Théâtre de Poche est l’initiateur et le réceptacle depuis vingt ans. Délestage est une « kinoiserie » drôle, émouvante, interpellante, d’une sincérité troublante.
« Il y a quelque chose d’inquiétant dans l’humour de ce jeune auteur congolais, un peu comme le rire d’une hyène qui va passer à table » Roland Mahauden.


De et Avec : David-Minor Ilunga
Mise en scène : Roland Mahauden
Scénographie : Olivier Wiame
Lumières : Xavier Lauwers
Son : Marc Doutrepont
Voix off: Agnès Gignard et Marwan Amimi

Une coproduction du Théâtre de Poche (Bruxelles), du Tarmac – scène internationale francophone (Paris), de la Charge du Rhinocéros et des Récréâtrales de Ouagadougou (Burkina Faso) avec le soutien de Wallonie-Bruxelles International, et la participation du Tarmac des Auteurs (Kinshasa) et de la Loterie Nationale.