• FacebookPreview

>

Théâtre des Martyrs

Bruxelles


Réserver


Partager

Le songe d'une nuit d'été

William Shakespeare


 

Hélèna aime Démétrius, Démétrius aime Hermia, Hermia aime Lysandre. Hélèna poursuit Démétrius, Démétrius poursuit Hermia. Ensuite Lysandre poursuit Hélèna.

La fable nous plonge dans la brume pestilentielle d’une forêt sombre, hostile et sauvage que la lune capricieuse peine à éclairer. La météo, imprévisible et violente, reflète le chaos des sentiments amoureux qui s’y croisent, et répond au vacarme des disputes d’Oberon, roi des fées et de Titania, son épouse. Hélèna aime Démétrius, Démétrius aime Hermia, Hermia aime Lysandre. Hélèna poursuit Démétrius, Démétrius poursuit Hermia. Ensuite Lysandre poursuit Hélèna. Une forêt brumeuse qui fait peur, d’où peuvent surgir ours, léopards ou sangliers sauvages et dans laquelle les quatre amoureux sont soumis aux retournements mécaniques de leurs désirs et à la soudaineté brutale de l’amour.

Hélèna aime Démétrius, Démétrius aime Hermia, Hermia aime Lysandre. Hélèna poursuit Démétrius, Démétrius poursuit Hermia. Ensuite Lysandre poursuit Hélèna. Une forêt noire et mystérieuse où se croisent le monde du réel et celui du surnaturel, où Puck, serviteur d’Obéron, tire les ficelles de tous, libère les instincts les plus bestiaux, les plus érotiques et met en marche le mécanisme du monde.

Hélèna aime Démétrius, Démétrius aime Hermia, Hermia aime Lysandre. Hélèna poursuit Démétrius, Démétrius poursuit Hermia. Ensuite Lysandre poursuit Hélèna. Mais cette forêt est aussi le refuge de quelques artisans venus répéter la pièce qu’ils doivent jouer pour les noces de Thésée … La présence de ces comédiens amateurs dans cette nature déchaînée et incohérente nous rappelle que Le songe d’une nuit d’été est avant tout un hommage au théâtre, à ses artifices, ses ombres et ses lumières, ses conventions artisanales et éphémères et son pouvoir d’illusion. Et si le théâtre est la vie et si la vie n’est qu’un songe, alors nous n’en sommes que les ombres !  

Dix-neuf artisans comédiens - parmi eux la troupe Théâtre en Liberté - ne résisteront pas à ce rendez-vous, et porteront à vous les ombres d’un songe à voir les yeux ouverts : baroque, fantastique, lunaire, érotique, effrayant et burlesque.


Avec: Maxime Anselin, Chris Baltus, Alexandre Croissiaux, Toni D'Antonio, Isabelle De Beir, Lucie De Grom, Claire Frament, Bernard Gahide, Jeremy Grynberg, Elsa Guénot, Stéphane Ledune, Julie Lenain, Eléonore Peltier, Sylvie Perederejew, Fabrice Rodriguez, Laurent Tisseyre, Benjamin Vanslembrouck, Valentin Vanstechelman, Et en alternance Jadyson Betebe, Akandima Itin, Clément Lekefack et Siya Tisseyre
Adaptation: Maxime Anselin
Scénographie: Sabine Theunissen
Assistanat stagiaire scénographie: Simon Detienne
Peintures: Anaïs Thomas
Création des costumes: Astrid Michaelis
Réalisation des costumes: Astrid Michaelis & Anne Compère
Maquillages: Djennifer Merdjan
Coiffures: Laetitia Doffagne
Création sonore: Daniel Dejean
Création lumières: Philippe Sireuil
Régie générale: Tawfik Matine
Régie son & lumière: Nicola Pavoni & Tom Bourdon
Assistanat à la mise en scène: Maxime Anselin
Mise en scène: Hélène Theunissen