• FacebookPreview

Vampires

Thierry Debroux


 

Le mythe du vampire semble revenir en force.

A Paris, Polanski monte une version théâtrale de son Bal des vampires, Jim Jarmusch vient de revisiter le genre avec son Only lovers left alive. Le Dracula de Coppola date déjà de 1992 mais reste dans les mémoires. Sans oublier bien sûr assez récemment Twilight.

Et voici que ces étranges créatures s'installeront au Théâtre Royal du Parc en avril/mai 2015 sous l'apparence de Jacqueline Bir et de José van Dam.
Il s'agit ici d'une comédie à travers laquelle s'affronteront ces deux "monstres" qui vivent ensemble et se chamaillent depuis 500 ans.
Les vampires ont besoin de longues périodes de repos dans leur cercueil. Notre couple infernal s'est endormi en 1913 (juste avant la première guerre mondiale) et se réveille en 2015. Inutile de dire qu'ils vont vivre un véritable choc car il s'en est passé des choses en un siècle.
Une ligne de "tgv" a été installée à cent mètres de leur lugubre manoir et un parc d'attraction convoite la demeure de nos deux assoiffés de sang !
Le regard qu'ils vont porter sur notre société d'aujourd'hui nous permet de prendre nous-mêmes un peu de recul.
José van Dam rêvait de croiser Jacqueline Bir sur une scène de théâtre. Après Le Maître des illusions, il poursuit son parcours de "débutant" dans la comédie. Même s'il poussera un peu la chansonnette dans Vampires, ce spectacle lui permettra d'approfondir son rapport au jeu parlé. J'ai demandé à Monique Lenoble, qui a merveilleusement dirigé les acteurs dans Le Tartuffe, de mettre en scène cette pièce.

Thibaut De Coster et Charly Kleinermann, qui nous avaient enchantés avec le décor et les costumes de La dame de chez Maxim, seront également de la partie.

C'est un spectacle destiné à un large public.


Avec : Jacqueline BIR, José van DAM, Bruno GEORIS, Angelo BISON, Aurélia BONTA.
Mise en scène : Monique LENOBLE.
Assistanat : Catherine COUCHARD.
Décor et costumes : Thibaut DE COSTER et Charly KLEINERMANN.
Musique des chansons : Pascal CHARPENTIER.
Lumières : ZVONOCK
Maquillages : BOUZOUK